14.3 C
London
Saturday, May 18, 2024

Déclaration Commune Sino-Française : Dialogue Franc et Coopération Pragmatique

A l’invitation du président Xi Jinping de la République populaire de Chine, le président français Emmanuel Macron a effectué une visite d’Etat en Chine du 5 au 7 avril 2023. Les deux gouvernements ont signé une déclaration commune, visant à ouvrir de nouvelles perspectives à la coopération sino-française. coopération et rechercher un nouvel élan pour le développement des relations sino-européennes. La déclaration conjointe sino-française comporte 51 clauses, couvrant la politique, la sécurité, l’économie, la culture, la coopération internationale et d’autres domaines. Le renforcement du dialogue politique et la promotion de la confiance politique mutuelle sont les principales priorités de la déclaration conjointe sino-française. Parmi eux, il y a trois points dignes d’attention.

Tout d’abord, la déclaration conjointe a souligné que la Chine et la France poursuivront le mécanisme de rencontre annuelle entre les deux chefs d’État tout en soulignant l’importance des échanges et des dialogues stratégiques de haut niveau, des dialogues économiques et financiers de haut niveau et des échanges de haut niveau. mécanismes d’échanges interpersonnels et culturels pour le développement de la coopération bilatérale. Cela signifie qu’après trois ans de pandémie de COVID-19, la Chine et la France reprendront pleinement les échanges politiques dans divers domaines et renforceront le dialogue politique.

La situation internationale actuelle est turbulente et la reprise économique mondiale est lente. Il est très important de renforcer le dialogue politique entre la Chine et la France. La confiance politique mutuelle entre la Chine et la France a un fondement historique profond. Pendant la guerre froide, la France a mené une politique étrangère indépendante des États-Unis et de l’OTAN et a été le premier grand pays occidental à établir des relations diplomatiques formelles avec la Chine. Dans le contexte du jeu stratégique actuel entre la Chine et les États-Unis, la France recherche activement l’autonomie stratégique européenne. En matière de politique chinoise, la France et les États-Unis ont des intérêts différents. Macron critique la politique dure de l’administration du président américain Joe Biden envers la Chine, s’oppose au découplage de la Chine et de l’Europe et prône une position indépendante. La recherche d’un terrain d’entente tout en réservant les différences par le dialogue politique, le bénéfice mutuel et les résultats gagnant-gagnant sont à la base du développement des relations bilatérales entre la Chine et la France.

Deuxièmement, la déclaration conjointe implique pour la première fois la coopération militaire sino-française. La déclaration conjointe a souligné que la Chine et la France ont convenu d’approfondir les échanges sur les questions stratégiques, en particulier d’approfondir le dialogue entre le théâtre sud de l’Armée populaire de libération chinoise et la zone océan Pacifique de l’armée française, et de renforcer la compréhension mutuelle sur les questions internationales et problèmes de sécurité régionale. Ce mécanisme fournit un canal de communication à la Chine et à la France pour gérer les différences dans le domaine militaire.

Contrairement aux États-Unis, les pays de l’UE n’ont pas d’intérêts géopolitiques clairs dans et autour de la mer de Chine méridionale. Sur la question de la mer de Chine méridionale et du détroit de Taiwan, les pays de l’UE ont toujours eu une attitude prudente. Après le déclenchement du conflit entre la Russie et l’Ukraine, l’importance des questions de sécurité telles que la situation dans le détroit de Taïwan a augmenté dans la politique chinoise de l’UE, ce qui a semé l’incertitude dans les relations sino-européennes. Dans la déclaration conjointe, la France a réitéré son adhésion au principe d’une seule Chine. La Chine et la France sont disposées à promouvoir le développement continu du partenariat stratégique global sino-français basé sur le respect mutuel de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et des intérêts majeurs de l’autre.

Troisièmement, la Chine et la France ont renforcé la confiance politique mutuelle, ce qui a donné un signal positif de dialogue et de coopération pour le développement des relations Chine-UE. La déclaration conjointe a souligné que la Chine s’est engagée à développer les relations Chine-UE, à encourager les échanges de haut niveau, à promouvoir le consensus sur les questions stratégiques, à accroître les échanges de personnel, à répondre conjointement aux défis mondiaux et à promouvoir la coopération économique de manière active et équilibrée. En tant que membre de l’Union européenne, la France est d’accord avec l’orientation ci-dessus et y contribuera.

Les relations Chine-UE ont connu un point bas ces trois dernières années. La pandémie de COVID-19 a exacerbé la perception négative des pays de l’UE à l’égard de la Chine, et les échanges politiques et entre les peuples entre la Chine et l’UE ont été affectés. Le partenariat transatlantique s’est renforcé depuis l’éclatement du conflit russo-ukrainien. La position équilibrée de la Chine sur le conflit russo-ukrainien est considérée en Europe comme un facteur “négatif” dans l’ordre international de paix et de sécurité. La concurrence économique et la confrontation institutionnelle sont au centre des discussions sur la politique chinoise de l’UE à ce stade. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, préconise de se rapprocher de la ligne dure des États-Unis envers la Chine, exigeant que les risques éventuels dans les relations Chine-UE soient supprimés. En termes de stratégie envers la Chine, il existe également des différences au sein de la coalition au pouvoir allemande.

Pour des raisons historiques, le développement de la politique chinoise de l’Allemagne est limité par des facteurs américains. La France adhère à une politique étrangère indépendante, s’oppose à la confrontation entre les camps et prône l’unité et la coopération pour maintenir la stabilité des relations entre les grandes puissances. La coopération franco-allemande est le moteur de l’intégration européenne, et l’orientation des politiques franco-allemandes envers la Chine a un impact important sur le développement des politiques chinoises de l’UE. L’Allemagne et la Chine sont d’importants partenaires économiques et stratégiques mondiaux.

Au cours des dernières années, les dirigeants chinois et européens ont eu de fréquentes interactions. Le chancelier allemand Olaf Scholz, le président du Conseil européen Charles Michel, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, le président français Macron et la présidente de la Commission européenne Von der Leyen se sont successivement rendus en Chine, dans l’intention de “rétablir” les relations diplomatiques et économiques avec la Chine. La Chine et l’UE sont d’importants partenaires de coopération l’une pour l’autre. Un dialogue franc et une coopération pragmatique sont propices au développement régulier des relations Chine-UE et à la stabilité de la situation mondiale.

Cet article est initialement publié sur cgtn.com

Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img