12.2 C
London
Saturday, April 13, 2024

Dévoilement des services ALP: opérations contraires à l’éthique et menace pour la démocratie en Europe et en Suisse

ALP Services, une agence basée à Genève, a été impliquée dans le dépôt de signalements d’individus perçus comme des ennemis par leur client, les Emirats Arabes Unis, entre 2017 et 2021. L’agence, dirigée par Mario Brero, s’est engagée dans un processus de catalogage qui associait des innocents terroristes et les a soumis à des campagnes de diffamation préjudiciables. Révélations récentes, met en lumière les tactiques douteuses employées par ALP Services et critique les agissements de Mario Brero.

Ciblage injuste d’individus

ALP Services a ciblé plus d’un millier de personnes à travers l’Europe pour le compte des services secrets des Émirats arabes unis. Ces individus, parmi lesquels des civils innocents, des organisations musulmanes et des hommes d’affaires, étaient faussement liés à des mouvements islamistes ou accusés d’être à la solde du Qatar. L’approche de culpabilité par association de l’agence associait des personnalités non liées, ternissant des réputations et causant des dommages potentiels.

Rapports douteux discréditant les ONG

ALP Services a produit trois rapports complets visant à discréditer l’ONG de défense des droits de l’homme Alkarama, où une jeune femme nommée Chloé avait effectué un stage. Ces rapports mélangeaient vérité et mensonges, utilisant des suppositions scandaleuses pour créer un faux récit. Des individus innocents associés à Alkarama ont été qualifiés à tort de terroristes ou d’agents du Qatar. L’agence a dépeint Alkarama comme une “fausse ONG” et une “marionnette du Qatar”, fabriquant des preuves conformes à l’agenda des EAU.

Collaboration d’ALP Services avec les services secrets émiratis

Au cours de l’opération, ALP Services a facturé aux services secrets émiratis près de six millions d’euros pour leurs prestations. L’agence s’est appuyée sur un réseau de consultants, de journalistes et d’experts sympathiques pour mener à bien son travail de sape. Cette collaboration, employant souvent des méthodes douteuses, a été révélée à travers un projet d’enquête intitulé “Abu Dhabi Secrets” mené par divers médias.

Méthodes douteuses et justification financière :

ALP Services a proposé une gamme de services aux services émiratis, promettant de créer des pages Wikipédia négatives, de cartographier les réseaux cibles et de recueillir des informations préjudiciables. L’agence a mobilisé son réseau pour engager des journalistes, des consultants et des enquêteurs. Leur objectif principal était de nuire à la réputation et à la viabilité des groupes européens associés aux Frères musulmans. Financièrement, ALP Services a justifié la poursuite de ses opérations en identifiant de nouvelles cibles et en présentant des rapports ou des documents comme preuves de leur efficacité.

Portée géographique et ciblage inexact

Les opérations d’ALP Services ne se limitaient pas à la Suisse mais s’étendaient à dix-huit pays européens. Des rapports aux titres dramatiques tels que “Les Frères musulmans en Europe : une analyse d’enquête détaillée” ont été produits. Cependant, les enquêtes menées par l’agence étaient souvent bâclées et excentriques. Des individus innocents, y compris des militants, des chercheurs, des politiciens et des journalistes, ont été ciblés à tort et associés au Qatar et aux Frères musulmans sur la base de preuves fragiles ou fabriquées.

Absence d’autorisation et préoccupations éthiques

Les travaux de surveillance pour un Etat étranger sont strictement interdits en Suisse sans autorisation expresse du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Or, il apparaît qu’aucune demande en ce sens n’a été formulée par ALP Services. Cela soulève des préoccupations éthiques concernant la Suisse permettant à une agence de détective de répondre aux exigences d’une dictature comme les Émirats arabes unis sans surveillance ni autorisation appropriées.

ALP Services, dirigé par Mario Brero, a employé des tactiques contraires à l’éthique dans sa collaboration avec les services secrets émiratis. L’agence a faussement ciblé des individus et des organisations, les associant au terrorisme et propageant des récits préjudiciables. L’absence d’autorisation et de contrôle dans leurs opérations soulève de graves préoccupations éthiques. Il est crucial de dénoncer ces pratiques pour protéger les droits et la réputation d’individus innocents et pour tenir responsables ceux qui sont impliqués dans ces actions injustes.

Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img