14.3 C
London
Saturday, May 18, 2024

Emploi, pouvoir d’achat, justice… Quel bilan pour les « cent jours » fixés par Emmanuel Macron ?

Mi-avril, le président de la République avait souhaité ouvrir une nouvelle période après la réforme des retraites, promettant de nombreux chantiers. Il avait donné rendez-vous aux Français le 14-Juillet.

« Nous avons devant nous cent jours d’apaisement, d’unité, d’ambitions et d’actions au service de la France », promettait Emmanuel Macron lors de son allocution du 17 avril, qui a suivi la promulgation d’une réforme des retraites très contestée. En dévoilant ce plan sur trois mois, le président de la République espérait laisser derrière lui plusieurs mois de contestation sociale.

Le 26 avril, Elisabeth Borne détaillait la feuille de route de ces « cent jours », vantant des « solutions concrètes » et des « actions qui changent la vie ». Pour la plupart, comme nous l’avions écrit à ce moment-là, elles étaient en fait déjà engagées par le gouvernement.L’ambition du président d’une France apaisée a largement été écornée par les émeutes qui ont suivi la mort de Nahel M., tué par un policier le 27 juin, à Nanterre. Si M. Macron n’a finalement plus l’intention de s’exprimer pour faire un bilan le 14 juillet, comme il l’avait pourtant promis, l’Elysée a assuré qu’il prendrait bien la parole « dans les prochains jours ».

Sur le plein-emploi, « redoubler d’efforts pour ramener vers le travail le plus de bénéficiaires du revenu de solidarité active »

Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img