17.2 C
London
Friday, May 17, 2024

Le Sri Lanka pleure “Oncle Percy” – l’équipe de cricket composée d’un seul homme

Percy Abeysekara, 87 ans, est décédé lundi dans un hôpital à l’extérieur de la capitale Colombo, des suites d’une brève maladie, selon sa famille.

L’ancien skipper sri-lankais Mahela Jayawardene a décrit Abeysekara comme le “véritable 12ème homme pour de nombreuses générations de joueurs de cricket sri-lankais”.

“Il a été là tout au long de ma carrière, nous encourageant, agitant son drapeau et toujours, gagner ou perdre, nous faisant rire”, a déclaré Jayawardena. “Tu vas tous nous manquer, cher ‘Oncle Percy’.”

Un autre ancien capitaine, Kumar Sangakkara, a déclaré qu’Abeysekara faisait autant partie de l’organisation du cricket du Sri Lanka que les joueurs.

“Depuis mes débuts jusqu’à mon dernier match, Oncle Percy a été une constante. Sa contribution au football au Sri Lanka est égale à celle de tous les joueurs qui ont porté ce maillot”, a déclaré Sangakkara.

« Fou de cricket »


Sanath Jayasuriya, membre de l’équipe sri lankaise vainqueur de la Coupe du monde 1996, a déclaré : “C’est avec une grande tristesse que j’ai appris que notre bien-aimé oncle Percy a rencontré son créateur.

“Tu as été le premier super fan et pour nous tous, tu seras toujours spécial. RIP”, a écrit Jayasuriya sur X, anciennement Twitter.

S’exprimant après la défaite du Sri Lanka face à l’Afghanistan lors de la Coupe du monde lundi, le lanceur de spin Maheesh Theekshana a déclaré : “C’était le principal gars qui était là quand j’étais enfant. Je l’ai vu agiter le drapeau, donc en tant qu’équipe, nous sommes déçus de entends cette nouvelle.

Le journal Daily FT a déclaré : “Percy a donné sa vie et son âme au sport et était une légende à part entière.”

Abeysekara était une présence constante lors des matches du Sri Lanka depuis leurs débuts en Test contre l’Angleterre en 1982.

“Je suis Percy, un fou de cricket, mais je n’ai aucune pitié pour ces joueurs de cricket, spectateurs et administrateurs qui sont paresseux”, a rappelé le FT.

Il a escorté le batteur anglais Chris Tavare sur le terrain du P. Sara Oval dans la capitale Colombo tout en tenant un drapeau sri-lankais.

Ses petits-fils s’appellent Garfield et Sachinka, en l’honneur de la légende antillaise Garry Sobers et du grand frappeur indien Sachin Tendulkar.

Enfant, Abeysekara a vu Don Bradman jouer à l’Ovale de Colombo en 1948, et près d’un demi-siècle plus tard, il a vu le Sri Lanka vaincre l’Australie à Lahore pour remporter la Coupe du monde des 50 over, l’un des moments forts de sa vie dans le cricket.

L’ancien capitaine néo-zélandais Martin Crowe lui a un jour remis son prix d’homme du match et il a été embrassé par Virat Kohli lors de la tournée indienne au Sri Lanka en 2015.

Cet article est initialement publié sur france24.com

Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img