14.3 C
London
Saturday, May 18, 2024

Renforcer Notre Collaboration De Recherche Canada-France

Une collaboration de longue date avec des partenaires académiques à travers la France a abouti à un protocole d’accord entre l’Université de Waterloo et l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA).

Le protocole d’entente a été signé aujourd’hui par Charmaine Dean, vice-présidente, Recherche et International à l’Université de Waterloo et Cécile Vigouroux, directrice des Relations internationales à l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA). La ministre française de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau, et l’ambassadeur Michel Miraillet étaient également présents.

« Je suis ravi que l’Université de Waterloo ait signé un protocole d’entente avec l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) », a déclaré Dean. “Nous sommes extrêmement fiers de nos collaborations internationales et le protocole d’accord que nous signons aujourd’hui définit un cadre pour une coopération plus poussée entre l’INRIA et Waterloo afin d’explorer les possibilités de collaboration sur les activités de recherche.”

Waterloo a un partenariat stratégique avec l’Université de Bordeaux, également partenaire de l’INRIA, depuis plus de 10 ans et a développé des relations avec des partenaires de recherche et des institutions à travers la France au cours de la dernière décennie. L’INRIA est un excellent partenaire pour Waterloo et le Canada étant donné son accent sur le développement de collaborations internationales et l’alignement existant avec un certain nombre d’universités françaises et des intérêts de recherche mutuels dans les technologies de l’information et des communications (TIC), les mathématiques appliquées et la modélisation informatique ainsi que l’intelligence artificielle, la cybersécurité, Informatique Quantique, Interaction Homme-Machine, Robotique, Réseaux et Sécurité.

L’INRIA est une organisation de premier plan avec des valeurs similaires à Waterloo, et ce partenariat signifie que Waterloo bénéficiera également de la connexion de l’INRIA au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) français, reconnu internationalement pour l’excellence de la recherche scientifique.

La fondation de ce partenariat peut être attribuée à Raouf Boutaba, professeur et directeur de la Cheriton School of Computer Science, qui a reconnu les avantages de la collaboration et de la défense des partenariats entre les chercheurs de Waterloo et des institutions françaises.

Récemment, la professeure de Waterloo Edith Law et la professeure Hélène Sauzéon de l’université de Bordeaux ont obtenu un financement pour créer une équipe associée à l’INRIA. Le programme soutient les collaborations scientifiques bilatérales et promeut et renforce les partenariats stratégiques de l’institut avec des chercheurs de premier plan à l’étranger. Le consortium de recherche, intitulé Curiosity-driven Learning Across the Lifespan (CuriousTech) sera dirigé par les professeurs de droit de Waterloo et Myra Fernandes ainsi que les professeurs Sauzéon et Pierre-Yves Oudeyer du centre INRIA de l’université de Bordeaux.

“La recherche que notre équipe internationale mènera produira de nouvelles compréhensions du rôle de la curiosité dans l’éducation et la santé en concevant et en évaluant de nouvelles technologies éducatives interactives”, a déclaré Law. “Au-delà des contributions académiques, nous espérons que les technologies que nous développons aideront à relever des défis sociétaux plus larges, tels que l’égalité en matière d’éducation à l’école et les besoins des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs du vieillissement.”

CuriousTech s’appuiera sur les découvertes et les technologies développées à partir de trois projets collaboratifs antérieurs financés par l’INRIA entre l’Université de Bordeaux et l’Université de Waterloo. L’objectif de CuriousTech est de créer des technologies éducatives qui utilisent la curiosité comme ingrédient clé pour répondre aux besoins d’apprentissage des individus de tous âges et de toutes capacités cognitives afin d’améliorer leur santé et leur bien-être.

Waterloo est également l’un des instituts canadiens qui font partie de l’Alliance quantique Canada-France (CAFQA) récemment formée et les membres du corps professoral de Waterloo participeront à un atelier inaugural en mai pour participer à des tables rondes.

Cet article est initialement publié sur miragenews.com

Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img